Les tisanes pour apaiser ton acné

Hello les skinouters, 

Lors d’un live instagram il y a deux semaines, nous avons échangé avec Caroline Hang, phytopracticienne qui a formulé nos trois nouvelles tisanes. Au programme : son parcours, sa passion pour les plantes et leurs nombreux bienfaits, et bien sûr la formulation de nos tisanes, de l’idée à la conception ! 

C’est parti !

tisane acné

Nos trois tisanes anti-acné


La semaine dernière, on a lancé nos 3 nouveaux produits : 3 tisanes efficaces contre l’acné

–      Trouver l’équilibre qui est pour l’acné hormonale

–      Transition paisible qui est pour l’arrêt de la pilule

–      Question de digestion pour les troubles digestifs

Pour vous en dire un petit peu plus, on a développé ces tisanes parce qu’on a eu beaucoup de demandes de la communauté, mais aussi des naturopathes, nutritionnistes, pour des tisanes anti acné parce que c’était vraiment dans leurs habitudes de consommation et dans leurs habitudes pour soigner des problèmes de peau donc on s’est dit qu’il y avait un vrai besoin.

 Afin d’identifier quelle tisane on allait faire on s’est vraiment basées sur vos demandes mais aussi sur les sondages Instagram et les questionnaires sur notre plateforme en ligne. On commence à avoir beaucoup d’entre vous qui ont répondu à notre questionnaire assez poussé qui permet d’identifier les facteurs déclencheurs d’acné et grâce à ça on a identifié les 3 facteurs déclencheurs d’acné les plus récurrents chez vous et c’était ces 3 là. 

Comme toujours Skin & Out, on ne développe pas nos produits seules, on se fait toujours accompagner par des experts. Notre chemin a croisé celui de Caroline, qui est phytopraticienne.


Caroline, est ce que peut être tu peux commencer par nous expliquer ton parcours et ce qu’est une phytopraticienne ?


 Je suis tombée dans les plantes un peu sur le tard. J’ai bossé dans la com pendant très longtemps mais c’est vrai que les plantes c’est un sujet qui m’intéresse beaucoup depuis très longtemps. Ma grand-mère prenait des tisanes diurétiques qu’elle faisait elle-même, chez nous aussi on buvait des tisanes le soir… et puis j’ai eu la chance de grandir en région parisienne pas très loin d’une forêt, on allait se promener quand j’étais en primaire et c’est avec ça que mon intérêt pour les plantes s’est affirmé. Plus tard, ça a refait surface – en fait je voulais juste me former, découvrir un nouveau monde et je me suis inscrite à l’école Les Plantes de Paris.`

 Pour vous recadrer, le diplôme d’herboriste a été supprimé par Pétain en 1941. Il existe des formations qui se sont rouvertes ces dernières années un peu partout en France.  Avec ce cursus, j’ai rencontré des personnes vraiment passionnantes, ça a vraiment été un retour à la nature. On ne se rend pas compte de tous les trésors qui se cachent dans la nature, y compris sur nos trottoirs ! Je n’ai plus le droit de m’appeler herboriste puisque le diplôme a été supprimé en 41, néanmoins le savoir des plantes est ce qu’on appelle le savoir des simples c’est à dire finalement tout c’est ces belles herbes qui étaient utilisés, depuis le moyen-âge, depuis les grecs, depuis les romains – c’est un savoir qui se transmet, qui se perpétue. Le phytopracticien c’est celui qui s’intéresse à ce savoir là, qui va aller rechercher dans les écrits ce qui se dit sur les usages traditionnels des plantes et qui va les mettre au service de ces petits désagréments du quotidien, d’un mode de vie plus proche de la nature, plus respectueux. On a tendance à avaler un cachet quand on a mal à la tête ou qu’on a mal au ventre alors qu’en fait, dans la réalité on n’a pas résolu le problème. En tant que phytopracticien, on remonte tous ces usages traditionnels, on les remet en perspective pour pouvoir finalement redonner à tous cette connaissance-là.

tisane acné hormonale

Pourquoi une passion pour les tisanes spécifiquement ? Quels sont leurs bienfaits notamment au niveau de l’acné ? 


Les usages des molécules qu’elles peuvent receler, qu’elles peuvent proposer…en fait on se rend compte que le champ des possibles des plantes est assez incroyable ! Elles peuvent apporter un supplément de bien-être. C’est une nouvelle approche dans la possibilité de prendre soin de soi. Typiquement la bardane et la pensée sauvage pour l’acné c’est vraiment assez incroyable. Ce sont des plantes phares pour accompagner ces terrains un petit peu compliqués, ou il y a des poussées de boutons, et traditionnellement on fait souvent appel à la bardane en synergie avec la pensée sauvage. C’est pour ça qu’en fait dans la tisane acné hormonale qu’on a composé ensemble, l’idée à chaque fois a été de travailler sur ce qui traditionnellement était proposé – les usages qu’on pouvait avoir- et les travailler en synergie, pour avoir des compositions qui soit les plus complètes possible.

Souvent quand on pense tisane, on prend une plante et on va se faire une tisane avec une et unique plante. L’intérêt en travaillant plusieurs plantes en même temps c’est qu’on va travailler par système, c’est à dire que l’on va intégrer dans la réflexion les différents mécanismes qui sont à l’origine de l’acné. En fonction de ces différentes raisons qu’on identifie, on va aller chercher la biologie des plantes qui vont agir sur ces systèmes indépendamment les uns des autres. C’est pourquoi on a 7 plantes– en fait on essaie d’être le plus précis possible dans la façon dont on va composer un mélange.  Là dans les dans les formulations sur lesquelles on a travaillé, l’idée c’était vraiment que pour chacune des problématiques, on ait des actifs qui agissent sur la problématique spécifique – acné hormonale arrêt de piluleproblèmes de digestiontous qui peuvent venir effectivement expliquer un terrain d’acné. Pour chacune des compositions, je travaille précisément ce terrain-là. Pour l’acné hormonale par exemple, je vais m’orienter vers des plantes qui sont traditionnellement proposées parce qu’elles ont des composés spécifiques qui vont venir interagir, mais il faut aussi que je prenne en compte d’autres dimensions : ce qui est en train de se produire hormonalement. Donc finalement je vais rajouter des plantes dans mon mélange qui vont venir équilibrer ce terrain hormonal pour faciliter l’action de la bardane et de la pensée sauvage. Pour cela, on a réfléchi à ce qui fait qu’il y a un déséquilibre :  surproduction de sébuminflammation… 

Pareil sur la l’arrêt de la pilule, pourquoi est-ce que ça donne de l’acné sévère à modérée ?  On s’est vraiment posé sur les différents facteurs et ensuite vous avez trouvé les plantes correspondantes. Le travail aussi qu’on a fait tous ensemble ça a été de se dire que ces tisanes là, on va les prendre pour certaines sur une période longue,  en tout 2 et 3 mois et on va les prendre 2 fois à 3 fois par jour. Si elle est moche et si elle est pas bonne, on va pas tenir. On doit aussi avoir en tête que la tisane doit être jolie à regarder, elle doit être belle… c’est pour ça qu’on a travaillé avec des plantes entières. 


Apparemment beaucoup de thés et de tisanes sont vendus avec des arômes et souvent des arômes synthétiques qui donnent du goût à la tisane… ?


Oui, c’est ça qui a été un vrai challenge, c’est de faire des tisanes qui sont bonnes, sans arôme. C’était important dans notre démarche de se dire que les plantes qu’on va utiliser, ça va être des plantes entières.L’objectif c’était vraiment d’avoir une approche la plus naturelle qui soit et le choix a été fait de travailler en bio, et de travailler sur de la plante entière avec effectivement ce challenge de se dire que finalement, on a un palais qui est très sollicité sur des goûts qui sont très forts et là il faut trouver une alternative– avec des plantes qui soient à la fois efficaces, et qui soient aussi, en terme de goût, le plus agréable possible.  


Qu’est-ce qu’il faut faire concrètement pour optimiser les résultats de sa cure de tisane ? Quelle dose boire et comment ?


La cure de tisane, il faut l’entendre sur une longue durée, il faut faire preuve de patience et de régularité, c’est ça qui va être vraiment le plus important pour soigner son acné. À partir du moment où vous allez commencer, soyez régulier 2 à 3 tasses par jour, tous les jours pendant 2 à 3 mois. Éviter l’eau bouillante. Si vous avez raté le coche, laissez votre bouilloire 5 minutes patienter et l’eau sera à température. Ensuite vous laissez infuser 10 minutes, si c’est plus longtemps c’est pas grave. Vous la prenez 30 minutes avant de manger ou 30 minutes après le repas. C’est important aussi de recouvrir la tisane parce qu’on a des plantes aromatiques. Elles contiennent beaucoup de composés qui sont volatiles, le couvercle est utile afin qu’elles ne s’évaporent pas.


On a développé ces tisanes pour vraiment venir booster notre solution best-seller jusqu’ici et sur lequel on a le plus de résultat : la bento Clean & Clear. Les tisanes, on les a développées pour les prendre en complément de la solution, pour booster la solution… On a eu pas mal de personnes qui nous ont demandé s’ils pouvaient les prendre seules, sans la solution. S’il y aurait aussi de l’effet ?


Oui bien évidemment il y aura un effet, moi j’aurais tendance à dire qu’il faut comprendre que la solution a été pensée avec globalité.C’est à dire qu’il faut prendre en compte l’intérieur et l’extérieur.C’est vraiment des choses qui se travaillent en complément. On peut tout à fait envisager de ne prendre que les infusions, mais les soins pour la peau restent quand même très importants, ainsi que tout le coaching en alimentation et hygiène de vie qui va avec. On peut boire des litres de tisane, mais si on va au McDo tous les jours, on va continuer à avoir de l’acné. 


Est-ce que les tisanes doivent forcément être prises en cure ou est-ce qu’on peut les prendre ponctuellement ? Par exemple la tisane acné hormonale, est ce qu’on peut la prendre par exemple la semaine avant les règles et pendant les règles pour éviter les petits boutons d’acné ?


C’est la prise régulière et longue qui fait l’effet. Prendre la tisane une semaine avant ou une semaine après ces règles, on va être sur des fenêtres qui vont être trop courtes à mon sens pour qu’on puisse percevoir un effet anti-acné. Du coup ça risque d’être assez déceptif parce qu’on a l’impression d’avoir fait quelque chose et de pas forcément voir les résultats alors qu’en fait les résultats peuvent arriver mais un peu plus tard. C’est là aussi ou les solutions externes telles que des soins pour la peau ont toute leur place sur ces périodes spécifiques du cycle. 


Est-ce que si j’ai fait la cure de 3 mois acné hormonale, je peux ensuite la reprendre ponctuellement ?  Sachant que j’ai déjà fait une cure complète, l’idée serait donc de maintenir les bienfaits. 


Oui, effectivement à l’issue de ces 3 mois de cures, on fait ce qu’on appelle une fenêtre thérapeutique,c’est dire qu’on s’arrête pendant 8 jours au minimum, comme ça on met l’organisme au repos. Si à l’issue de ça finalement au bout de 3-4 semaines les boutons réapparaissent, on peut refaire une cure. Mais si on fait les soins pour la peau, qu’on aura revu son alimentation et certaines notions d’hygiène de vie, mais qu’à l’issue de cette période on a à nouveau de l’acné,  il faut peut-être se pencher davantage sur le pourquoi. Qu’est-ce qui se passe ?  


On a eu pas mal de questions sur les contre-indications de de nos tisanes ? Femmes enceintes ? Antécédents de cancer du sein ? Prise de pilule ?


De manière générale, les femmes enceintes et allaitantes sont les grandes perdantes des infusions. En l’occurrence là, les plantes qu’on a sélectionnées ont un impact hormonal, elles sont donc contre-indiquées pour les femmes enceintes et les femmes allaitantes. Sinon je pense notamment à la tisane Trouver l’Équilibre, où l’on est sur des plantes, notamment la sauge, qu’on dit « oestrogen like ». Elles ont les mêmes effets que l’œstrogène et du coup seront contre-indiquées pour toutes les femmes qui ont déjà eu des cancers hormonos-dépendants ou qui ont des prédispositions familiales du cancer du sein. Pour Question de Digestion, il n’y a pas cette question de cancer hormono-dépendant, pareil pour Transition Paisible.


Est-ce que les tisanes hydratent ? Est-ce qu’il faut boire de l’eau en plus ?


Ah non, il faut boire en plus parce que de toute façon, les tisanes on en boira globalement 2 à 3 fois 25 centilitres par jour, soit 75 centilitres par jour – donc c’est pas c’est pas suffisant en tant que tel. Il faut compléter cet apport hydrique avec de l’eau. 

Et ce que nous avait dit une de nos naturopathes partenaires, Isabelle, c’est qu’il faut surtout boire de l’eau, parce que les plantes de la tisane soignent mais l’eau transporte.  L’eau des tisanes sert à apporter les plantes jusqu’aux organes où elles vont avoir une réelle action.


Comment bien combiner les tisanes ?


L’idée c’est de rester sur 3 tisanes par jour max.

Par exemple :

–       2 tasses de Transition Paisible ou Trouver l’Équilibre et1 tasse de Question de Digestion

–       On évitera de combiner Transition Paisible et Trouver l’Équilibre


Les personnes qui arrêtent la pilule peuvent combiner :


–      Transition paisible, à commencer 2 semaines avant l’arrêt de la pilule et à  prendre sur 3 mois

–      Puis 10 jours de fenêtre thérapeutique et ensuite la personne peut enchaîner sur Trouver l’Équilibre pour prolonger et travailler sur l’acné hormonale pendant 2 à 3 mois.


Peut-on consommer de la tisane toute l’année ?


Question de Digestion, oui sans souci – douce, plantes avec une action très agréable. 

Transition Paisibleaction sur le  foie, pour répondre à une problématique ponctuelle de transition – donc non pas toute l’année.

Trouver l’équilibre avec la bardane et la pensée sauvage, autant sur deux à trois mois c’est top, autant la prendre sur une trop longue durée, on risquerait de sur solliciter l’organisme qui risque de réagir – nausée, maux de tête, ou même boutons. Mais si je fais une pause d’un mois, que mes boutons reviennent, je peux la reprendre.


Est-ce que la bardane et la pensée sauvage peuvent faire ressortir des boutons ?


Ça peut si elle est prise sur le long terme. Sur certains terrains sensibles, ça peut faire sortir certains boutons même au début mais après ça se calme. 

C’est là ou ça peut être intéressant de la combiner avec notre complément alimentaire Clear IN qui lui va lutter contre le mécanisme de formation du bouton. 

Oui, mais de toutes les façons la détox est bon signe car ça veut dire que les plantes agissent. Et les dosages que nous avons travaillé sont doux, on est pas sur une grosse détox. C’est l’avantage de la synergie de plantes.


Dernière question, est-ce qu’il y a des contre-indications entre les tisanes et le diabète du type 1 ?


Non, après ne pas hésiter à se rapprocher de son médecin pour s’assurer que ça soit bon.

Et voilà pour le podcast du jour ! On espère que ça t’a plu et si tu as envie d’en savoir plus sur nos tisanes, n’hésite pas à aller  sur notre site www.skinandout.fr pour tout découvrir ! Si tu as des questions, tu peux aussi nous écrire à lateambouton@skinandout.fr ou encore sur instagram,

À très vite les skinouters,

Fleur & Amélie