Hier on t’a donné des premiers conseils IN pour renforcer ton corps pendant la période du cycle menstruel la plus propice à l’acné. On a parlé alimentation et hygiène de vie, et on a eu la chance d’avoir les recommandations de Marion Nutrition !

Aujourd’hui on continue sur la même lancée, et on étudie le OUT. On passe dans la salle de bain afin d’adapter notre routine de soins pendant ces deux semaines délicates du cycle. On se pose toutes les bonnes questions : quel est le lien entre acné et règles ? Quels actifs privilégier ? Lesquels éviter ? Comment calmer un bouton qui pointe du nez pendant les règles ? 

C’est parti pour les tops recos OUT selon Skin & Out !

Comme vu avec le Docteur Cornu lors de notre podcast mardi (par ici) il existe des variations hormonales importantes avant et pendant les règles, variations qui peuvent avoir un impact sur ta peau.

Lors des ces deux semaines les œstrogènes sont au plus bas. Hors, figures-toi que les oestrogènes sont des hormones très importantes pour maintenir la bonne hydratation de ta peau. Comme elles sont moins présentes à ce stade de ton cycle, ta peau aura tendance à être plus déshydratée et plus sensible ! Il faudra la chouchouter et lui apporter un maximum de douceur. 

Comment éviter l’acné liée aux règles ?

Commençons pas les gestes et produits qu’il faut vraiment éviter pendant cette période de ton cycle – et même de façon générale quand tu as de l’acné :

  • les gommages mécaniques : ce type de gommage risque de fissurer les boutons et de déplacer les bactéries responsables de l’acné (Propionibacterium acnes) vers d’autres zones du visage. De plus, c’est une technique trop abrasive pour la peau, qui risque de compenser en produisant davantage de sébum.
  • les masques à l’argile asséchante : l’argile n’est pas une grande alliée de l’acné, au contraire, elle peut l’empirer. En effet, elle absorbe les impuretés mais également le sébum de la peau. La peau va ensuite réagir et produire encore plus de sébum pour compenser – même principe que le gommage mécanique.
  • le coton :  l’application au coton peut être irritante et sensibilisante pour ta peau. En plus elle est sans rinçage : le nettoyage de la peau n’est donc jamais aussi complet qu’un nettoyage à l’eau !
  • les ingrédients sensibilisants (quels sont les ingrédients sensibilisants ? on te fait un récap par ici )

Maintenant passons aux gestes à mettre en place pour apaiser ta peau acnéique pendant cette phase de ton cycle.

1. FAVORISER UNE BONNE HYDRATATION

Avec une crème hydratante à base d’actifs hydratants comme l’acide hyaluronique ou l’aloe vera à appliquer matin et/ou soir. 

Nos top recos chez Skin & out :  

–       La Crème Universelle de Oh My Cream à base d’acide hyaluronique.

–       La Crème Solaire SPF30 Oh My Cream à base d’acide hyaluronique ET de filtres minéraux pour une protection solaire tout au long de la journée, indispensable afin d’éviter les cicatrices d’acné.  

Pour venir compléter cette phase d’hydratation on te conseille aussi un masque hydratant, une à deux fois par semaine. Notre coup de coeur : 

–       Le masque Antipodes au Miel de Manuka : une bombe d’hydratation, ce masque est aussi antibactérien et cicatrisant. C’est devenu notre meilleur soin anti-acné, surtout pendant ces deux semaines de notre cycle.

Et comme mentionné dans notre article IN (par ici), l’hydratation passe tout d’abord par la consommation d’eau ! On fait attention de boire 1,5 à 2L d’eau par jour, que ce soit de l’eau ou des tisanes !

2. REGULER TA PRODUCTION DE SEBUM

Pendant ces deux semaines, les androgènes prennent le dessus ! Hors comme expliqué par Docteur Cornu, les androgènes favorisent la surproduction de sébum et l’hyper-kératinisation (épaississement de la peau). Ensemble, ces deux mécanismes créent un terrain propice à l’acné. Alors pour éviter cette combinaison pro-boutons, on commence par essayer de réguler la production de sébum !

Comment ? 

  1. Avec un nettoyage minutieux, doux et non-sensibilisant ! Pour cela…
  • Passe au double-nettoyage :  il est important de suivre les deux phases de nettoyage notamment si tu portes du maquillage ou de la crème solaire spéciale acné avec un SPF. La première est la phase huileuse – rien de mieux que le gras pour enlever le gras ! Les huiles sont tes meilleures alliées pour bien te démaquiller et retirer l’excès de sébum de ta peau. Une fois l’huile rincée, passe à la deuxième phase, la phase aqueuse, afin de venir retirer les impuretés restantes et nettoyer en profondeur.
  • Évite tous les produits nettoyants ou démaquillants qui contiennent des agents sensibilisants du type Sodium Laureth Sulfate, alcool ou PEG. Tu veux la liste complète ? c’est par ici
  • Évite d’utiliser de l’eau micellaire ! Elle s’applique au coton et comme mentionné ci-dessus, le coton est trop agressif pour les peaux acnéiques. En plus les micelles qu’elle contient sont des tensioactifs qui certe agrippent les impuretés mais peuvent aussi déséquilibrer le film hydrolipidique de la peau, pour compenser, la peau produit plus de sébum – or plus de sébum = environnement propice à l’apparition de boutons. 
  • Évite les nettoyants ou huiles démaquillantes avec trop d’actifs. Cela ne sert à rien de surcharger ta peau avec des produits bourrés d’actifs. C’est d’autant plus le cas à l ’étape du nettoyage / démaquillage car tous les actifs seront ensuite rincés avec l’eau, limitant leur potentiel d’action.
  • 1 à 2 nettoyage par jour MAX :  trop de nettoyage tue le nettoyage ! Un des meilleurs conseils qu’on nous a donné au sujet de l’acné, c’est le LESS IS MORE ! Ta peau se régénère pendant la nuit et forme un film hydro-lipidique. À chaque fois que tu nettoies ta peau, tu réduis ce film hydro-lipidique. Ta peau devra alors produire davantage de sébum pour se protéger autrement. Essaie de te limiter à un nettoyage par jour, de préférence le soir, pendant cette période de ton cycle

Nos coups de coeur produits pour un double nettoyage ok boutons sont  :

Huile démaquillante

L’huile de Jojoba de chez Melvita

L’huile démaquillante Caudalie

Nettoyants 

Clean IN, notre nettoyant coup de coeur à base d’aloe vera, prébiotiques et Zinc !

La Crème Nettoyante Pai

Le nettoyant Ren Evercalm

  1. En privilégiant les actifs régulateurs de sébum 
  • Plutôt qu’un nettoyage de peau complet le matin, préfère plutôt une eau florale sébo-régulatrice à pulvériser sur ton visage/corps (si tu as de l’acné corporelle). Nous on est fans de cette eau florale de lavande fine – elle est ultra agréable et rafraîchissante ! En plus de ses vertues régulatrices de sébum, l’eau de lavande est anti-inflammatoire, purifiante et relaxante ! Si tu n’aimes pas la lavande, tu peux aussi essayer les eaux florales de romarin, laurier noble ou cyprès.
  • Petit tip make up séborégulateur : la poudre de riz est top pour limiter et  masquer les brillances liées au sébum au cours de la journée ! On utilise la poudre de riz Nars. Si tu connais une alternative d’une marque naturelle, on est preneuses !
  • Tu peux aussi utiliser en soin de nuit une huile sébo-régulatrice. Nous on adore l’huile de jojoba pour l’acné ou l’huile de nigelle (top aussi pour la cicatrisation). Tu peux aussi essayer l’huile de noisette. 

3. FAVORISER LE DÉSÉPAISSISSEMENT DE TA PEAU

Comme mentionné ci-dessus, la présence majoritaire des hormones androgènes pendant cette phase de ton cycle fait que tu produis plus de sébum et que tu auras tendance à faire de l’hyper-kératinisation (épaississement de la peau). Ensemble, ces deux mécanismes créent un terrain propice à l’acné. On a adressé la surproduction de sébum, maintenant il nous faut parler hyper-kératinisation !

Pour éviter l’hyper-kératinisation, on peut adopter certains gestes 

  • l’exfoliation chimique : Il existe de nombreux avis différents sur la relation exfoliation et acné. Chez Skin & Out nous pensons que l’essentiel est d’être le plus doux et respectueux possible de ta peau. Comme mentionné ci-dessus tu utilises des produits trop abrasifs, tu risques d’abîmer le film hydrolipidique (film protecteur de ta peau) et/ ou d’altérer le pH de ta peau. Résultat, celle-ci risque de paniquer et d’essayer de compenser en produisant davantage de sébum, ce qui à son tour risque d’enclencher le mécanisme de formation du bouton. C’est pourquoi nous préférons éviter les gommages mécaniques (ceux avec les petites billes exfoliantes). Préfère plutôt l’exfoliation chimique (attention, chimique peut rimer avec naturel, ce mot désigne simplement le processus d’action).

 Nos actifs coups de coeur pour l’exfoliation chimique  :

– L’Acide Salicylique : l’acide salicylique pour l’acné a une action kératolytique. Kéra quoi ? Kératolytique ça veut dire qu’il permet de détacher le ciment qui relie les cellules mortes entre elles, permettant ainsi à la peau de s’en débarrasser plus facilement, tout en éliminant le surplus de sébum. Contrairement à l’acide glycolique, l’acide salicylique est liposoluble : il se mélange au gras. Il a donc l’avantage de pouvoir pénétrer au fin fond de tes pores et de traverser même le sébum, permettant une action en surface ET en profondeur. C’est donc l’actif idéal pour les peaux acnéiques

Note : tu le remarqueras peut être l’acide salicylique pour l’acné n’est pas très populaire sur Yuka ou INCI Beauty. Mais chez Skin & Out nous tenons vraiment à défendre cet actif qui a des vertues extraordinaires contre l’acné et on t’explique  pourquoi ces notes sont à prendre avec des pincettes : 

L’acide salicylique est classé CMR de catégorie 2, c’est-à-dire qu’il est soupçonné d’être un perturbateur endocrinien. On dit bien soupçonné ! En effet, il existe peu de données à ce jour qui confirment cette hypothèse. Les études qui ont mis en doute cet actif ont été réalisées sur des molécules de la même famille et non sur l’acide salicylique directement. C’est pourquoi la Commission européenne a lancé un appel à données afin d’éclaircir ce point.

En attendant les résultats de cette enquête, une chose est sûre : les experts du secteur, européens et américains, ont déjà confirmé que l’acide salicylique pour l’acné ne porte AUCUN risque : 

– s’il est en dessous de 2% dans les soins cosmétiques et 3% dans les produits à rincer (rassure toi, une loi a été passée à ce sujet, aujourd’hui tu ne trouveras donc aucun produit sur le marché européen qui dépasse ces %)

– s’il n’est pas utilisé sur les enfants de moins de 3 ans

– s’il n’est pas en contact direct avec les muqueuses

– Les Enzymes de Fruits : ils viennent grignoter les cellules mortes à la surface de la peau

Pour nous le gommage idéal est un gommage qui combine ces deux supers actifs : acide salicylique ET enzymes de fruits ! Ensemble, ils permettent une exfoliation complète de ta peau, tout en douceur.

Nos gommages chimiques coups de coeur contenant ce super-duo d’actifs sont :

– la poudre exfoliante d’ Oh my cream  – La texture en poudre est assez originale, mais on s’y habitue rapidement. Elle est top et l’odeur est agréable

– le daily microfoliant de  Dermalogica – 

Fréquence : 

On te recommande d’être le plus doux possible avec ta peau. S’exfolier 1 à 2 fois par semaine c’est largement suffisant. Attention aux zones ou tu as de l’acné inflammatoire, dans ce cas-là il vaut mieux éviter d’exfolier directement sur la zone, car ça risque d’empirer l’inflammation. 

acné hormonale

SOS INFLAMMATION !

Mais alors que faire quand tu es en pleine poussée d’acné avant et/ou pendant les règles ? 

La priorité est de soulager l’inflammation avec un soin anti-acné !

Pour être tout à fait honnêtes avec toi, nous n’avons pas encore trouvé notre coup de cœur dans les solutions disponibles. Difficile de trouver un soin qui allie tous nos critères : efficacité, douceur, non-sensibilisant, plaisir… Mais on y travaille (smiley chut) !!

Et puis il faut être réaliste, un bouton ça ne disparaît pas du jour au lendemain ! Comme quand tu as une petite blessure, la peau a besoin de temps pour s’apaiser et se réparer. Les soins qui promettent de faire disparaître le bouton en une nuit sont trompeurs.

Comme on le dit souvent, il faut repenser le traitement naturel de l’acné sur la durée. Alors en cas d’inflammation il ne faut surtout pas céder à la panique et multiplier les couches de crèmes “miracles” en espérant résoudre le problème. À l’inverse il faut adopter le “less is more”, laisser sa peau tranquille au maximum et faire preuve de calme et de patience…

Plus facile à dire qu’à faire, on le sait ! 

Dans les traitements que tu peux appliquer en cas d’inflammation nos stop-boutons coup de coeur sont les suivants: 

  • Clear IN bien sûr ! Notre petit stop-bouton tout doux qui soulage l’inflammation & lutte contre le mécanisme de formation du bouton
  • Dermalogica Booster Anti-imperfections : petite odeur d’orange, texture agréable et ne dessèche pas
  • Ren Traitement Imperfections Non-Desséchant : pareil ne dessèche pas,  un peu trop liquide à notre goût mais quand même très agréable
  • Caudalie Sérum Vinopure : top mais attention à ne pas appliquer avant de mettre son maquillage car il peluche un peu. De plus, il contient beaucoup d’alcool et d’huiles essentielles qui peuvent s’avérer sensibilisant sur le long terme. 
  • Huile essentielle de lavande ou d’arbre à thé : tu connais sûrement déjà ! On adore les deux mais attention à les appliquer en modération pour éviter de brûler la peau.

Pour ces produits tu peux appliquer quelques gouttes directement sur la zone à l’aide d’un coton-tige. Tu peux aussi les mélanger à ta crème hydratante.

Fréquence d’utilisation : une fois par jour, matin ou soir sur une peau propre

En cas d’inflammation douloureuse tu peux aussi essayer de calmer la zone en appliquant un glaçon enroulé dans un torchon propre pendant quelques minutes sur la zone. Cela va calmer la douleur et réduire l’inflammation.

La chaleur peut aussi aider à faire ressortir les boutons, mais attention à pratiquer avec modération ! 

Comment ?

Passe une compresse que tu passes sous de l’eau très chaude (attention pas trop chaude, sinon tu risques de te brûler !) et applique le sur la zone, sans créer de pression, pendant 10-15 minutes. La chaleur accélère le processus de maturation du bouton.

Attention ne touche surtout pas tes boutons tant qu’ils ne sont pas bien blancs et prêts à percer – et quand ils sont prêts n’oublie pas de relire notre guide 101 : comment bien percer un bouton !